Réussir fruits et légumes 08 décembre 2015 à 08h00 | Par Maude Le Corre

Déficit bio francilien

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cent quinze hectares de pommiers et 180 hectares de poiriers biologiques : c’est ce que pourrait absorber la restauration collective francilienne à raison de quatre pommes et poires bio par convive et par an. Or malgré ses atouts en terme de proximité, la production arboricole francilienne a perdu 90 % de ses arboriculteurs en trois ans. Pour parer à ce déclin, Bio d’Ile de France a proposé deux jours de formation sur la réglementation, les aides à l’investissement et les débouchés dans la restauration collective.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui