Réussir fruits et légumes 05 janvier 2016 à 08h00 | Par Adrien Lasnier

Des exigences pour la qualité

La pomme du Limousin est depuis 2007 la première et la seule pomme AOP française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec l'AOP, les pommes du Limousin ont des exigences de qualité nutritionnelles particulières.
Avec l'AOP, les pommes du Limousin ont des exigences de qualité nutritionnelles particulières. - © Réussir Fruits & Légumes

Début novembre, Interfel a mis en avant l’AOP Pomme du Limousin. La Golden du Limousin est cultivée sur 2 600 ha dans quatre départements (Corrèze, Dordogne, Haute-Vienne et Creuse). Elle s’est vue décerner l’Appellation d’origine contrôlée (AOC) en 2005, puis l’Appellation d’origine protégée (AOP) en 2007. Elle est à ce jour la seule pomme française à en bénéficier. Elle représente 7 % de la production française de pomme, et 18 % de la production française de Golden. La production annuelle moyenne depuis dix ans est de 90 000 t, avec un creux en 2012 (27 000 t), année où la production a été fortement touchée par le gel. Le cahier des charges de l’AOP impose de nombreuses exigences au cours de la production. Concernant la conduite du verger, le rendement moyen de l’exploitation ne doit pas dépasser 70 t/ha. « Cette limite a été récemment revue à la hausse, elle était auparavant de 58 t/ha. C’est une bonne chose pour les producteurs », déclare Patrice Blanchet, arboriculteur à Coussac-Bonneval (87).

Irrigation limitée

Pour prétendre à l’AOP, la densité de plantation doit être comprise entre 1 000 et 3 000 arbres par ha. Les inter-rangs nécessitent une surface d’enherbement d’au moins 50 %. L’irrigation est interdite après le 31 août, et 15 jours avant la récolte. De même, l’usage d’insecticides est interdit le mois précédant la récolte. Lors du conditionnement, les pommes sont déplacées dans l’eau, dans l’objectif de limiter au maximum les chocs, la Golden du Limousin étant particulièrement fragile. Les pommes du Limousin AOP ont des exigences de qualités nutritionnelles particulières : la fermeté doit atteindre au moins 5 kg/cm², et l’acidité 3,7 g/l d’acide malique. Enfin, l’indice réfractométrique, qui mesure la quantité de sucre, est au moins égal à 12,5 % Brix.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui