Réussir fruits et légumes 13 septembre 2012 à 15h31 | Par Réussir Fruits et légumes

Distribution - La pêche française en quête de stratégie

Le Ctifl publie une étude sur la perception et les attentes des distributeurs et des consommateurs des pêches et nectarines françaises pour la mise en place d’une stratégie de valorisation de ces produits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour les consommateurs, le "Made in France" est synonyme de qualité gustative.
Pour les consommateurs, le "Made in France" est synonyme de qualité gustative. - © réussir FL
Le Ctifl vient de réaliser une étude approfondie(1) auprès des distributeurs et des consommateurs sur la perception et les attentes de la demande en pêches et nectarines sur le marché français.
Celle-ci a été réalisée à la demande de l’AOP Pêches et Nectarines, formulée auprès de la commission mixte des études Ctifl-FranceAgriMer-Interfel. En effet, dans un contexte de crises à répétition et d’une concurrence étrangère bien présente, les producteurs et metteurs en marché de pêches et nectarines françaises peinent à valoriser leur production et perdent au fil des années des parts de marché. « L’objectif de cette étude est de les appuyer dans la mise en place d’une stratégie qui permette de recréer de la valeur sur leurs produits », précise le Ctifl.
Vers un créneau
qualitatif identifiable
Cette étude comporte deux volets, l’un orienté sur l’analyse des opérateurs de la distribution, le deuxième axé sur les usages et attitudes des consommateurs et leur évolution, en comparaison avec les données des baromètres déjà réalisés en 1994 et 2002. « La pêche est majoritairement pénalisée par une qualité perçue comme souvent inégale, auprès de la distribution comme des consommateurs », relèvent les auteurs. Ce constat est accentué par une guerre des prix, qui au niveau de la distribution, semble avoir banalisé l’offre vrac, limitant la différenciation des sous-segments qualitatifs. Pour les consommateurs, le « Made in France » est synonyme de qualité gustative, sa valorisation est envisageable à condition d’une promesse tenue. Au niveau de la distribution, il apparaît que la proximité de l’offre française constitue son atout principal et devrait lui permettre d’asseoir son avantage concurrentiel. Un positionnement vers un créneau plus qualitatif significatif et identifiable par les consommateurs (types variétaux particulièrement gustatifs, maturité un peu plus avancée) devrait permettre à l’offre nationale de valoriser plus clairement l’origine France et de se distinguer plus sûrement de son concurrent ibérique. Cette étude est disponible auprès du Ctifl. ■
 
(1)
Par Danièle Scandella, Catherine Roty, avec la participation de Matthieu Serrurier (département Produits et Marchés du Ctifl).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui