Réussir fruits et légumes 06 juin 2013 à 16h35 | Par Réussir Fruits et légumes

Fraise - La fraise intègre sa protection

Le projet, partagé par toutes les productions, de réduire l’usage des produits phytosanitaires prend forme pour la fraise, grâce à la Production biologique intégrée (PBI). De nombreux axes d’expérimentation sont en cours, certains ont abouti à une mise en oeuvre effective par des professionnels qui témoignent de leur intérêt à pratiquer la PBI.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les larves de chrysope sont de grandes prédatrices de puceron.
Les larves de chrysope sont de grandes prédatrices de puceron. - © Reussir F&L

Dans notre dossier Réussir Fruits & Légumes n°329

1) Un projet national pour réduire les produits phytosanitaires
Quelle est la solution pour maîtriser les bio-agresseurs et protéger sa culture de fraise tout en réduisant de 50 % l’utilisation de l’usage des produits phytosanitaires de synthèse ? Il n’existe malheureusement pas de solution unique et les stratégies de lutte combineront différents outils et méthodes alternatives. Invenio et ses partenaires vont expérimenter ces stratégies, dans le cadre d’un projet Dephy Ecophyto financé par le ministère de l’Agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), et proposer des solutions concrètes, fiables, efficaces et économiquement réalistes aux producteurs...


2) Bon thrips pour les Amblyseius
L’apport de ces acariens auxiliaires donne de bons résultats pour la protection biologique contre le thrips en culture hors-sol. Une technique facilement applicable chez les producteurs. Les thrips sont des ravageurs potentiellement présents dans tous les itinéraires culturaux de la production de fraise, plantations précoces et fraises remontantes, même si ces dernières sont plus fréquemment exposées à leur attaque. Ces insectes, de 1 à 2 mm à taille adulte, se localisent principalement dans les fleurs mais aussi sur les fruits et sous les sépales puis sur les feuilles dans le cas de fortes infestations. Leurs dégâts sont dus aux prélèvements de sève qu’ils effectuent sur la fleur, entraînant son avortement, ou sur le fruit, se traduisant par des plages marron. Ces « fruits bronzés » sont souvent plus durs et non commercialisables...

3) Trouver le juste équilibre
La finalité de la protection biologique intégrée est de trouver le « juste équilibre » entre auxiliaires et ravageurs. L’observation et l’implication sont les premières voies de la réussite. La Protection biologique intégrée est un moyen de protection des cultures donnant la priorité à la lutte biologique contre les ravageurs, en réalisant des lâchers d’auxiliaires ou en favorisant leur développement naturel. Lorsque ces moyens biologiques ne permettent pas de contrôler les ravageurs, ou lorsque le coût devient trop important, des produits chimiques respectant les auxiliaires, la santé et l’environnement sont appliqués. Ces produits sont dits « compatibles »...

4) Des résultats à la hauteur
La protection biologique intégrée en fraise hors-sol est possible. L’expérience de Gilles Belenguier, producteur en Provence et membres du réseau Ferme Dephy Ecophyto, en témoigne.Membre du réseau des fermes Dephy Ecophyto et producteur maraîcher à Raphèle-les-Arles (13), Gilles Belenguier produit depuis trois ans de la fraise Gariguette en culture hors-sol pour la marque Rougeline. Impliqué depuis de nombreuses années dans la protection biologique intégrée (PBI) de ses autres cultures (tomates, salades, concombres, aubergines et melon), il a conservé cette logique sur fraise. Aussi, dans le cadre du dispositif Ferme du réseau Dephy Ecophyto en cultures maraîchères sous abri, Gilles Belenguier a dernièrement accueilli une rencontre organisée par la chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône en partenariat avec l’Aprel et le Ceta d’Eyguières...


Lire les articles complets sur Réussir F&L n° 329

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui