Réussir fruits et légumes 17 octobre 2012 à 16h59 | Par Réussir Fruits et légumes

Génétique - Le bananier livre son génome

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le bananier vient de livrer aux généticiens les secrets de ses 520 millions de bases et ouvre l’accès à l’identification de caractères tels que la résistance aux maladies et la qualité des fruits.Le Cirad et le CEA-Genoscope, avec le soutien financier de l’Agence nationale de la recherche, viennent d’achever, en deux ans, le séquençage de l’espèce Musa acuminata, qui entre dans la composition de toutes les variétés comestibles (bananes desserts ou à cuire). Avancée majeure pour la compréhension de la génétique et l’amélioration des variétés de bananes, ce travail a été réalisé dans le cadre du Global Musa Genomics Consortium. Il peut être jugé comme capital pour la sécurité à la fois alimentaire et économique de plus de 400 millions de personnes des pays du Sud, car le bananier est soumis à des menaces parasitaires constantes. La pression est particulièrement forte dans les plantations qui produisent les bananes « export » retrouvées sur les étals de nos supermarchés. La création de nouvelles variétés plus résistantes est donc une nécessité même si elle est compliquée, de par la très faible fertilité des bananiers cultivés. La séquence désormais disponible permet d’accéder à l’ensemble des gènes de cette plante ‒ plus de 36 000 ‒ et à leur position le long de ses onze chromosomes. Cette connaissance facilitera considérablement l’identification des gènes responsables de caractères tels que la résistance aux maladies et la qualité des fruits. Elle fournira au final une aide essentielle à l’amélioration des variétés de bananiers à partir des nombreuses ressources génétiques disponibles dans le monde. Le bananier est la première plante de sa classe botanique (les monocotylédones), à côté des céréales, pour laquelle un séquençage abouti (ancré sur les chromosomes) a été obtenu. Il constitue à ce titre une référence de grande valeur pour étudier l’évolution des génomes. Les chercheurs ont déjà repéré certains facteurs de régulation (les facteurs de transcription) qui sont particulièrement abondants chez le bananier et concourent à des processus importants comme la maturation des fruits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui