Réussir fruits et légumes 13 février 2013 à 15h32 | Par Réussir Fruits et légumes

Haïti - Urgent de replanter

L’ouragan Sandy a anéanti 70 % des cultures, enfonçant le pays dans l’urgence alimentaire. Pour contrer la famine, il est urgent de distribuer des semences et de relancer la production agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'association haïtienne Mouvement paysan de papaye souhaite fournir à chaque famille des semences de légumes
L'association haïtienne Mouvement paysan de papaye souhaite fournir à chaque famille des semences de légumes - © Réussir F&L
En octobre dernier, l’ouragan Sandy a aussi frappé Haïti. Dans un pays déjà marqué il y a trois ans par un terrible séisme, le bilan est sans appel. Les pluies et des vents extrêmement violents ont anéanti 70 % des cultures en pleine saison des récoltes. « La faim endémique que connaît environ 80 % de la population va en s’aggravant. On parle de un à deux millions de personnes en situation de famine après le passage de Sandy. Mais on sait que le nombre est bien plus élevé », témoigne Jean-Baptiste Chavannes, directeur exécutif de l’association haïtienne Mouvement paysan de papaye (MPP), dans un rapport relayé par l’organisation Frères des hommes. « La situation ne fera qu’empirer en 2013 si rien n’est fait rapidement pour relancer la production agricole », prévoit le responsable. L’urgence est donc de replanter. C’est pour cela que Frères des hommes lance l’opération « Semences pour Haïti ».

Sur place, le MPP coordonne directement l’achat, la distribution et la mise en culture. Afin de ne pas manquer la prochaine récolte, les semences de légumes, haricots, maïs et les drageons de bananes doivent être mis en terre dès janvier. Le MPP compte relancer la production agricole pour 7 000 familles paysannes, soit environ 35 000 personnes. Très concrètement, il souhaite fournir à chaque famille des semences de légumes : épinard, okra, poivron, chou, tomate, carotte, betterave, aubergine, etc…, neuf kilos de semences de maïs et six kilos de semences de haricots. L’association veut aussi replanter 125 000 drageons de banane, permettre à 2 000 familles d’obtenir une chèvre ou une truie et produire 150 000 arbres fruitiers et forestiers. A très court terme, il est indispensable de mettre aussi en place des programmes d’agriculture urbaine dans les grandes villes pour produire notamment des légumes. Dans le long terme, une réforme agraire intégrale prenant en compte un programme massif de reforestation et d’aménagement du territoire. Au 17 janvier, 5,12 tonnes avaient été collectées. Avec l’opération « Semences pour Haïti », Frères des hommes compte sur la mobilisation collective pour accorder à Haïti l’attention qu’elle mérite.

www.fdh.org/sandy

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves de la revue
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui