Réussir fruits et légumes 09 mai 2017 à 08h00 | Par Adrien Lasnier

L'arboriculture prépare l'avenir

La filière fruits bio se montre en bonne santé, grâce notamment à une consommation au rendez-vous, comme l’a confirmé la rencontre technique organisée par le Ctifl et l’Itab. La recherche et l’expérimentation s’activent pour améliorer la compétitivité de la production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«La croissance à deux chiffres de l’agriculture biologique est une formidable opportunité pour la filière arboricole bio », déclare Ludovic Guinard, directeur du Ctifl, lors de la rencontre technique Ctifl/Itab sur les fruits en agriculture biologique. Plus de cent personnes ont assisté aux présentations sur la consommation de fruits bio, la fertilité et les bio-agresseurs en vergers bio, début mars au centre Ctifl de Lanxade (24). Tous les indicateurs de la consommation sont au vert. Les Français ont consommé 300 000 tonnes de fruits et légumes frais bio en 2016. « Mais il est nécessaire de connaître la typologie de ces consommateurs, insiste Dragana Miladinovic, Interfel. La réalité est plus complexe que “ consommateurs de bio vs non consommateurs de bio” ». Le projet BioNutrinet caractérise depuis 2014 la consommation d’aliments bio en France, en décrivant les consommateurs et leurs régimes alimentaires.

Lire la suite dans le numéro 372 de Réussir Fruits & Légumes

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui