Réussir fruits et légumes 27 juillet 2015 à 08h00 | Par Guy Dubon

L'outil multi-fonctions

Avec ses multiples fonctions, il devient un « outil indispensable » dans les rotations de cultures légumières, en plein champ comme sous abri, et même en arboriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Amélioration de la fertilité, protection mécanique, stabilité structurale, piège à nitrates... L'engrais vert présente de multiples avantages dans une rotation.
Amélioration de la fertilité, protection mécanique, stabilité structurale, piège à nitrates... L'engrais vert présente de multiples avantages dans une rotation. - © yossarian6 - Fotolia.com - ©guy dubon

La culture d’engrais verts est une des pratiques de base de l’agriculture biologique qui s’est largement développée dans de nombreux systèmes maraîchers. Leur culture puis leur incorporation dans le sol permettent de maintenir ou d’améliorer sa fertilité en apportant de nombreux bénéfices lorsqu’ils sont introduits avec justesse dans les rotations.


Lire la suite dans le numéro 352 de Réussir Fruits & Légumes.

Un engrais vert entretient la structure grumeleuse du sol et est favorable à sa vie microbienne.
Un engrais vert entretient la structure grumeleuse du sol et est favorable à sa vie microbienne. - © RFL

Maraîchage : même en hiver

Malgré leurs multiples intérêts, les engrais verts sont parfois peu utilisés en maraîchage lorsque les parcelles sont libérées à l’automne, car leur implantation est tardive. Les chambres d’agriculture de Seine-Maritime et de l’Eure et le Groupement des agriculteurs biologiques de Haute-Normandie ont mené des essais pour tester la faisabilité d’un engrais vert en inter-culture d’hiver, avec un semis tardif à l’automne, mi-septembre et mi-octobre.


Lire la suite dans le numéro 352 de Réussir Fruits & Légumes.


Arboriculture : Un sorgho  avant plantation

En verger, l’implantation d’engrais vert est une pratique rare. Pourtant, l’utilisation de sorgho du Soudan avant la plantation d’un nouveau verger  permet d’augmenter la vigueur des arbres. Des travaux de la station expérimentale la Pugère sur sept parcelles de pommiers suivies pendant trois ans et des mises en pratique chez des producteurs prouvent l’intérêt agronomique de cette pratique. Son premier effet positif est son action décompactrice grâce à son système racinaire puissant.


Lire la suite dans le numéro 352 de Réussir Fruits & Légumes.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui