Réussir fruits et légumes 10 avril 2017 à 08h00 | Par Guy Dubon

La greffe prend

Le greffage du concombre produit en sol en conventionnel ou en agriculture biologique apporte une sécurité vis-à-vis de certaines maladies mais il engendre un coût de production supplémentaire qu’il faut bien valoriser.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les plants de concombres sont bouturés après avoir été greffés pour reconstruire un nouveau système racinaire.
Les plants de concombres sont bouturés après avoir été greffés pour reconstruire un nouveau système racinaire. - © Terre d'Essais

On dit parfois que le concombre est un « colosse aux pieds d’argile » . En effet, le système racinaire ou le collet de cette plante peuvent subir des attaques de différents pathogènes comme Pythium ultimum, Phomopsis slerotioïdes, Dydimella bryoniae ou plus récemment Fusarium oxysporum radicis cucumerinum (Forc) », explique Hervé Floury de Terre d’essais, qui, dans le cadre de son programme expérimental en AB sous abris a fait un point sur la technique du greffage appliquée au concombre(1).

Reconstruire un nouveau système racinaire

Les premiers symptômes de ces maladies sont variables selon le pathogène impliqué, mais ils se manifestent le plus souvent par des flétrissements, d’abord localisés à une zone de la serre ou une partie de la plante puis s’étendent sur des surfaces conséquentes. Ils peuvent aussi êtres intermittents en n’apparaissant qu’aux heures les plus chaudes. « Ces attaques ne sont pas forcément liées à des problèmes de "fatigue" des sols, on peut les rencontrer sur des terrains n’ayant jamais reçu de concombre ou en système hors-sol », relève le spécialiste. Aussi, que l’on soit en conventionnel ou en AB, les moyens de lutte contre ces divers pathogènes sont très limités. En bio, seules des mesures préventives peuvent être appliquées.

Lire la suite dans le numéro 371 de Réussir Fruits & Légumes

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui