Réussir fruits et légumes 04 avril 2013 à 11h07 | Par Réussir Fruits et légumes

Matériel végétal - Les semenciers veulent limiter les contrefaçons

Face à l’ampleur du piratage des variétés protégées, le bureau anti-contrefaçon AIB renforce ses actions. Objectif : protéger aujourd’hui l’innovation de demain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le phénomène de contrefaçon s’est aggravé avec le développement des jeunes pousses. Le problème se retrouve en mâche et roquette mais aussi en tomate, melon, oignon...
Le phénomène de contrefaçon s’est aggravé avec le développement des jeunes pousses. Le problème se retrouve en mâche et roquette mais aussi en tomate, melon, oignon... - © Réussir F&L

«Chaque année, une société semencière investit 20 à 25 % de son chiffre d’affaires en recherche-développement, souligne Bruno Ollivier, de l’Union française des semenciers. La sélection d’une nouvelle variété de tomate par exemple dure entre cinq et sept ans et coûte plus de 500 000 € ».

Pour pouvoir continuer à investir en recherche et protéger les producteurs des effets de la concurrence déloyale et des risques (sanitaires, productivité) liés à la contrefaçon, l’Union française des semenciers a donc créé en 2009 l’AIB, le bureau anti-contrefaçon. Sa mission : prévenir et réduire les infractions des droits de la propriété intellectuelle des semenciers. En théorie, une variété est protégée par un Certificat d’obtention végétale (COV) attribué dans le cadre de l’Union pour la protection des obtentions végétales, à laquelle adhèrent de plus en plus de pays. Seuls des obtenteurs, éventuellement concurrents, peuvent l’utiliser dans des programmes de sélection futurs. Mais en pratique, le piratage est fréquent dans certains pays. VB

Voir notre article complet sur Réussir Fruits & Légumes n° 327

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui