Réussir fruits et légumes 19 octobre 2015 à 08h00 | Par Maude Le Corre

Porte-greffe : la fin de l'uniformité

Les vergers en Europe sont largement dominés par des porte-greffes de type M9. De nouveaux porte-greffes disponibles peuvent maintenant pallier le manque de vigueur de ce dernier dans les cas de replantation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le porte-greffe CG11 a l’avantage de produire très peu de broussins.
Le porte-greffe CG11 a l’avantage de produire très peu de broussins. - © Maude Le Corre

Le porte-greffe M9 est prédominant à 90 % en France  dans les vergers de pommiers conduits en PFI, avec ses quatre variantes Pajam®2 Cepilandcov, Emla, Pajam® 1 Lancepcov ou NAKB. Porte-greffe faible, il est bien adapté aux vergers en haie fruitière. Il a l’avantage d’une mise à fruit rapide, d’une production régulière et d’un maintien du calibre malgré sa forte productivité. Ce porte-greffe universel est le plus courant en Europe dans les zones tempérées. « Mais cette quasi-uniformité variétale fait courir un risque à l’ensemble du verger français en cas de menace sanitaire. Etant sensible au feu bactérien, en cas d’attaque généralisée de cette maladie, le verger français risque d’être endommagé », souligne Sandrine Codarin, du Ctifl.


Lire la suite dans le numéro 354 de RFL

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui