Réussir fruits et légumes 08 décembre 2015 à 08h00 | Par Guy Dubon

Sival : sous les feux de la réussite

Pour sa trentième édition, le Sival 2016 s’annonce étincelant. Avec « audace et ambition », le Sival relève le défi d’être la vitrine d’une agriculture du futur et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les productions végétales spécialisées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Bernard Veyri

Le Sival va fêter sa 30ème édition. Cent soixante exposants en 1987, près de 600 attendus en 2016. Deux chiffres qui montrent le chemin parcouru et la dynamique actuelle du salon qui accueillera 10 % de nouveaux exposants par rapport à l'an dernier. « Cette édition nous permettra de remercier vivement tous ceux qui ont accompagné ce développement depuis le premier jour et tous ceux qui en sont aussi les acteurs aujourd’hui », mentionne Christian Groll, directeur d’Angers Expo Congrès. Et Réussir Fruits & Légumes en fait partie avec une présence indéfectible dès la première heure.

Donner envie de continuer

« Nous proposons 800 m2 d’exposition supplémentaire, et nous avons dû clôturer les inscriptions fin octobre faute de pouvoir accueillir tous les exposants », précise, désolé, Etienne Raimbault, organisateur du salon. Pour le secteur des fruits et légumes, la croissance est notamment liée au développement du machinisme, des équipements de serre et la forte participation des entreprises du végétal (semenciers, pépiniéristes, producteurs de plants). Cette année encore, le concours Sival Innovation témoigne de la richesse et du dynamisme des entreprises du secteur végétal. Sur les 58 dossiers déposés, 28 projets ont été nominés pour être présentés au jury final, la veille du salon. « Toutes les innovations nominées s’attachent à apporter de nouvelles solutions pour des productions plus performantes et durables », commente le jury. Déjà, certaines tendances se confirment, comme la résistance aux maladies pour le matériel végétal, la poussée du biocontrôle en protection des cultures, efficacité et l’amélioration des conditions de travail dans le domaine du machinisme, les économies d’énergie et le recyclage… « La multiplication des innovations intégrant le numérique sous toutes ses formes (robotique, reconnaissance d’image, puce ADN, etc.) est une nouvelle tendance forte qui s’installe sur cette nouvelle édition et qui tend à perdurer pour les prochaines éditions », assure le jury. « Montrer ce qui se fait de plus innovant en matière de production végétale, distiller de nouvelles inspirations dans l’esprit des visiteurs au détour d’une allée, donner envie de continuer ou de se lancer dans ce beau métier, voilà la raison d’être du Sival depuis 30 ans », lance son président, Bruno Dupont. Positionné en hiver, période de disponibilité pour ses visiteurs professionnels, au carrefour de grandes zones de productions arboricoles et maraîchères et disposant de structures d’accueil évolutives, le Sival avait dès le départ tout pour réussir… Une réussite à pérenniser. « C’est en se connectant avec d’autres événements, dans le cadre du pôle de compétitivité d’Angers, pour composer aujourd’hui la manifestation Plants Week, que le Sival s’est installé durablement », explique le président (voir encadré). Mais c’est aussi avec « audace et ambition » que le Sival relève le défi d’être la vitrine d’une agriculture du futur et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les productions végétales.

De quoi se projeter dans l’avenir

Cette nouvelle édition veut encore s’interroger sur l’agriculture de demain. Comment et où produirons-nous dans les prochaines années ? « Fermes urbaines, Smart agriculture, agro-numérique, agriculture connectée... toutes ces idées, ces concepts, qui nous paraissent parfois loin du modèle agricole tel que nous le connaissons, seront présents dans les allées de l’édition 2016 », assure Bruno Dupont. En attente d’échanges avec les autres filières, le président du Sival a également proposé aux autres présidents de salons professionnels agricoles de se rencontrer lors de cette prochaine édition. De même, Bruno Dupont souhaite établir des contacts avec les représentants des autres salons de la filière fruits et légumes en Europe. De la permaculture aux engrais verts en passant par le financement des exploitations et projets ciblés sur l’agriculture bio, le salon aborde tous les sujets et alimente ainsi les stratégies des exploitants agricoles (voir conférences). « Quelle que soit sa pratique, quelle que soit la taille de son exploitation, l’exploitant agricole trouvera au Sival de quoi projeter son activité dans l’avenir », assurent les organisateurs de cette 30ème édition qui sera sur la ligne de diversité et qualité, marque distinctive du Sival.

Programme

Mardi 12 janvier
10h : Rentabilité en créant la vie dans les sols, Le pragmatisme d’Upness Agrilife (salle Lys)
10h30 : Les nouvelles technologies de la lumière pour créer de nouveaux végétaux, pour répondre à de nouveaux marchés et apporter des alternatives à la réduction d’énergie et d’intrants (salle Aubance)


14h - 18h : Végépolys Symposium. La sélection variétale en arboriculture fruitière (fruits à noyau et à pépins) : des apports scientifiques aux variétés de demain, avec le Gis Fruits (salon Loire)14h : Employeurs de saisonniers - Quels outils pratiques au quotidien ? (salle Aubance)15h : Rôle du Geves dans la filière des variétés et des semences et présentation de « Idseed » : nouvelle photothèque pour l’identification de semences (salle Hyrôme)16h : Agriculture de proximité, agriculture et environnement Quelles perceptions par les consommateurs ? Quelles stratégies pour les producteurs ? (salle Aubance)

Mercredi 13 janvier

10h : Entretiens techniques Ctifl - Biodiversité fonctionnelle en cultures légumières- organisé par le Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes (Ctifl) (salle Maine)
10h30 - 12h30 : Agriculture connectée et mutations agricoles - Comment accompagner le mouvement du Big Data pour les producteurs et les conseillers ? (salle Layon)
14h : Démarche globale d’efficacité énergétique dans les stations de tri et de conditionnement de fruits et légumes (salle Layon)
14h : Les nématodes en cultures légumières : dégâts, organismes en cause et démarches de la filière légume (salle Maine)

Jeudi 14 janvier
9h30 : Entretiens cidricoles - Les nouvelles technologies en agriculture : état des lieux et perspectives pour la cidriculture, organisé par l’Institut français des productions cidricoles (IFPC) (salons Loire)
10h30 : Labeliance - Une solution de financement innovante pour vos projets d’envergure en arboriculture (salle Aubance)
10h30 : valorisation des légumes bio - Stratégies de production et opportunités de commercialisation (salle Maine)
14h : Conférence Apecita - Manager la créativité pour booster la motivation à innover (salle Aubance)
14h - 16h : Plasticulture : une contribution à une agriculture écologiquement intensive et à l’économie circulaire (salle Maine)
14h30 : Comment choisir, entretenir, conduire et financer sa plate-forme arboricole ? (salle Layon)

De nombreux thèmes : micro-ferme, agriculture urbaine, association cultures contre les ravageurs, partage de matériel, solarisation et engrais verts, protection des légumes anciens, etc. sont également à suivre sur l’espace Forum Programme complet des conférences et forums sur www.sival-angers.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui