Réussir fruits et légumes 19 octobre 2015 à 08h00 | Par Guy Dubon

Un financement retrouvé

Nouveau mode de financement et nouvelle présidence, le Ctifl retrouve sa stabilité. Son nouveau président Jacques Rouchaussé souhaite une recherche-expérimentation ambitieuse et sans entrave.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une cotisation volontaire obligatoire (COV) collectée dans le cadre interprofessionnel assurera le financement des travaux du Ctifl.
Une cotisation volontaire obligatoire (COV) collectée dans le cadre interprofessionnel assurera le financement des travaux du Ctifl. - © Guy Dubon

Après une année de turbulences dues à la suppression de son mode de financement par une taxe fiscale affectée (TFA) - lire RFL novembre 2014 - le Ctifl semble retrouver la voie de la stabilité. En effet, depuis le 22 septembre, le Conseil d’administration d’Interfel a validé le principe de son financement par une Cotisation volontaire obligatoire (COV). Collectée dans le cadre interprofessionnel, celle-ci devait être acceptée par l’ensemble des familles professionnelles qui ont trouvé un consensus pour préserver un outil d’expérimentation et développement sans toutefois remettre en cause son existence et son fonctionnement.


Lire la suite dans le numéro 354 de RFL.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Fruits et Légumes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui