Réussir fruits et légumes 08 mars 2017 à 08h00 | Par Réussir Fruits et légumes

Une approche agronomique contre la fusariose

Différents travaux attestent qu’il est possible de réduire les risques liés à la fusariose par une approche agronomique basée sur l’amélioration de la vie microbienne du sol, grâce à l’implantation d’engrais verts et au non-retournement du sol.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La stimulation des populations microbiennes du sol peut limiter le risque de fusariose.
La stimulation des populations microbiennes du sol peut limiter le risque de fusariose. - © Réussir F&L

La fusariose du melon est un problème majeur pour cette culture, devenant un facteur limitant lorsque des rotations de plus de quatre à cinq ans de culture de melon ne peuvent pas être assurées. Perçue comme une « impasse sanitaire », elle nécessite l’utilisation du greffage et/ou de variétés hautement tolérantes pour continuer à produire sur des parcelles qui, dans le pire des cas, deviennent impropres à la culture du melon. En complément ou alternative de ces deux moyens de lutte, une troisième voie est en cours de réflexion.

A lire sur Réussir F&L n° 370

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Fruits et Légumes se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui